Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de cecv.over-blog.com

Eprouver les Esprits

18 Mars 2012, 17:52pm

Publié par Centre Évangélique Colonne de Vérité

"Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde." 1 Jean 4:1

  

 

"Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ.  Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière.  Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs oeuvres." 2 Corinthiens 11:13-15

 

 

 

"Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s'y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n'habite point dans des temples faits de main d'homme;  il n'est point servi par des mains humaines, comme s'il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.  Il a fait que tous les hommes, sortis d'un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure; il a voulu qu'ils cherchassent le Seigneur, et qu'ils s'efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu'il ne soit pas loin de chacun de nous, car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l'être. C'est ce qu'ont dit aussi quelques-uns de vos poètes: De lui nous sommes la race... Ainsi donc, étant la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la divinité soit semblable à de l'or, à de l'argent, ou à de la pierre, sculptés par l'art et l'industrie de l'homme. Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils aient à se repentir, parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu'il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts..."Actes 17:24-31

 

 

"C'est pourquoi je t'exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l'imposition de mes mains. Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse." 2 timothée 1:6-8

Voir les commentaires

Le Culte

7 Février 2012, 11:45am

Publié par Centre Évangélique Colonne de Vérité

 

 

"Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n'est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis; nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire, sagesse qu'aucun des chefs de ce siècle n'a connue, car, s'ils l'eussent connue, ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de gloire.

Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment.

Dieu nous les a révélées par l'Esprit. Car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu. Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. Et nous en parlons, non avec des discours qu'enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu'enseigne l'Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.

Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge. L'homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n'est lui-même jugé par personne.

Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l'instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ."

1 Corinthiens 2:6-16

 

"Au chef des chantres. Du serviteur de l'Eternel, de David, qui adressa à l'Eternel les paroles de ce cantique, lorsque l'Eternel l'eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main de Saül. Il dit: Je t'aime, ô Eternel, ma force!

Eternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite!

Je m'écrie: Loué soit l'Eternel! Et je suis délivré de mes ennemis.

Les liens de la mort m'avaient environné, Et les torrents de la destruction m'avaient épouvanté;

Les liens du sépulcre m'avaient entouré, Les filets de la mort m'avaient surpris.

Dans ma détresse, j'ai invoqué l'Eternel, J'ai crié à mon Dieu; De son palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu devant lui à ses oreilles.

La terre fut ébranlée et trembla, Les fondements des montagnes frémirent, Et ils furent ébranlés, parce qu'il était irrité.

Il s'élevait de la fumée dans ses narines, Et un feu dévorant sortait de sa bouche: Il en jaillissait des charbons embrasés.

Il abaissa les cieux, et il descendit: Il y avait une épaisse nuée sous ses pieds.

Il était monté sur un chérubin, et il volait, Il planait sur les ailes du vent.

Il faisait des ténèbres sa retraite, sa tente autour de lui, Il était enveloppé des eaux obscures et de sombres nuages.

De la splendeur qui le précédait s'échappaient les nuées, Lançant de la grêle et des charbons de feu.  L'Eternel tonna dans les cieux, Le Très-Haut fit retentir sa voix, Avec la grêle et les charbons de feu.

Il lança ses flèches et dispersa mes ennemis, Il multiplia les coups de la foudre et les mit en déroute.

Le lit des eaux apparut, Les fondements du monde furent découverts, Par ta menace, ô Eternel! Par le bruit du souffle de tes narines.

Il étendit sa main d'en haut, il me saisit, Il me retira des grandes eaux;

Il me délivra de mon adversaire puissant, De mes ennemis qui étaient plus forts que moi.

Ils m'avaient surpris au jour de ma détresse; Mais l'Eternel fut mon appui.

Il m'a mis au large, Il m'a sauvé, parce qu'il m'aime." Psaumes 18:1-19

 

 

"C'est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte. Sortons donc pour aller à lui, hors du camp, en portant son opprobre. Car nous n'avons point ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir. Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. Et n'oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c'est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte; qu'il en soit ainsi, afin qu'ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d'aucun avantage."  Hébreux 13:12-17

 

Voir les commentaires

Je t'exalterai

29 Janvier 2012, 18:44pm

Publié par Centre Évangélique Colonne de Vérité

Voir les commentaires

La Prière

29 Janvier 2012, 16:38pm

Publié par Centre Évangélique Colonne de Vérité

"Maintenant je m'en vais vers celui qui m'a envoyé, et aucun de vous ne me demande: Où vas-tu? Mais, parce que je vous ai dit ces choses, la tristesse a rempli votre coeur. Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: en ce qui concerne le péché, parce qu'ils ne croient pas en moi; la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.

J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera. Tout ce que le Père a est à moi; c'est pourquoi j'ai dit qu'il prend de ce qui est à moi, et qu'il vous l'annoncera." Jean 16:5-15

  

"Qui pourra monter à la montagne de l'Eternel? Qui s'élèvera jusqu'à son lieu saint? -

Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur; Celui qui ne livre pas son âme au mensonge, Et qui ne jure pas pour tromper. Il obtiendra la bénédiction de l'Eternel, La miséricorde du Dieu de son salut." Psaumes 24:3-5

 

 

"A vous maintenant, qui dites: Aujourd'hui ou demain nous irons dans telle ville, nous y passerons une année, nous trafiquerons, et nous gagnerons! Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain! car, qu'est-ce que votre vie? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. Vous devriez dire, au contraire: Si Dieu le veut, nous vivrons, et nous ferons ceci ou cela. Mais maintenant vous vous glorifiez dans vos pensées orgueilleuses. C'est chose mauvaise que de se glorifier de la sorte. Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché." Jacques 4:13-17

 

 

 

"N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption." Ephésiens 4:30

 

 

 

 

Voir les commentaires

Jehovah est son nom

19 Janvier 2012, 09:32am

Publié par Centre Évangélique Colonne de Vérité

Voir les commentaires

Le soin de Dieu pour les animaux

19 Janvier 2012, 09:21am

Publié par Centre Évangélique Colonne de Vérité

"Sais-tu quand les chèvres sauvages font leurs petits? Observes-tu les biches quand elles mettent bas?

Comptes-tu les mois pendant lesquels elles portent, Et connais-tu l'époque où elles enfantent?

Elles se courbent, laissent échapper leur progéniture, Et sont délivrées de leurs douleurs.

Leurs petits prennent de la vigueur et grandissent en plein air, Ils s'éloignent et ne reviennent plus auprès d'elles.

Qui met en liberté l'âne sauvage, Et l'affranchit de tout lien?

J'ai fait du désert son habitation, De la terre salée sa demeure.

Il se rit du tumulte des villes, Il n'entend pas les cris d'un maître.

Il parcourt les montagnes pour trouver sa pâture, Il est à la recherche de tout ce qui est vert.

 

Le buffle veut-il être à ton service? Passe-t-il la nuit vers ta crèche?

L'attaches-tu par une corde pour qu'il trace un sillon? Va-t-il après toi briser les mottes des vallées?

Te reposes-tu sur lui, parce que sa force est grande? Lui abandonnes-tu le soin de tes travaux?

Te fies-tu à lui pour la rentrée de ta récolte? Est-ce lui qui doit l'amasser dans ton aire?

L'aile de l'autruche se déploie joyeuse; On dirait l'aile, le plumage de la cigogne.

Mais l'autruche abandonne ses oeufs à la terre, Et les fait chauffer sur la poussière;

Elle oublie que le pied peut les écraser, Qu'une bête des champs peut les fouler.

Elle est dure envers ses petits comme s'ils n'étaient point à elle; Elle ne s'inquiète pas de l'inutilité de son enfantement.

Car Dieu lui a refusé la sagesse, Il ne lui a pas donné l'intelligence en partage.

Quand elle se lève et prend sa course, Elle se rit du cheval et de son cavalier.

 

Est-ce toi qui donnes la vigueur au cheval, Et qui revêts son cou d'une crinière flottante?

Le fais-tu bondir comme la sauterelle? Son fier hennissement répand la terreur.

Il creuse le sol et se réjouit de sa force, Il s'élance au-devant des armes;

Il se rit de la crainte, il n'a pas peur, Il ne recule pas en face de l'épée.

Sur lui retentit le carquois, Brillent la lance et le javelot.

Bouillonnant d'ardeur, il dévore la terre, Il ne peut se contenir au bruit de la trompette.

Quand la trompette sonne, il dit: En avant! Et de loin il flaire la bataille, La voix tonnante des chefs et les cris de guerre.

Est-ce par ton intelligence que l'épervier prend son vol, Et qu'il étend ses ailes vers le midi?

Est-ce par ton ordre que l'aigle s'élève, Et qu'il place son nid sur les hauteurs?

C'est dans les rochers qu'il habite, qu'il a sa demeure, Sur la cime des rochers, sur le sommet des monts.

De là il épie sa proie, Il plonge au loin les regards.

Ses petits boivent le sang; Et là où sont des cadavres, l'aigle se trouve. " Job 39

Voir les commentaires

La Grande Foi

16 Janvier 2012, 09:14am

Publié par Centre Évangélique Colonne de Vérité

"Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. Pour l'avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable." Hébreux 11:1

 

 

 

"En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père; et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai." Jean 14:12-14

 

 

 

"Comme Jésus entrait dans Capernaüm, un centenier l'aborda, le priant et disant: Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, atteint de paralysie et souffrant beaucoup. Jésus lui dit: J'irai, et je le guérirai. Le centenier répondit: Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j'ai des soldats sous mes ordres; et je dis à l'un: Va! et il va; à l'autre: Viens! et il vient; et à mon serviteur: Fais cela! et il le fait. Après l'avoir entendu, Jésus fut dans l'étonnement, et il dit à ceux qui le suivaient: Je vous le dis en vérité, même en Israël je n'ai pas trouvé une aussi grande foi. Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l'orient et de l'occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux. Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Puis Jésus dit au centenier: Va, qu'il te soit fait selon ta foi. Et à l'heure même le serviteur fut guéri." Matthieu 8:5-13

 

 

"Jacob demeura seul. Alors un homme lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore. Voyant qu'il ne pouvait le vaincre, cet homme le frappa à l'emboîture de la hanche; et l'emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui. Il dit: Laisse-moi aller, car l'aurore se lève. Et Jacob répondit: Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni. Il lui dit: Quel est ton nom? Et il répondit: Jacob. Il dit encore: ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur. Jacob l'interrogea, en disant: Fais-moi je te prie, connaître ton nom. Il répondit: Pourquoi demandes-tu mon nom? Et il le bénit là. Jacob appela ce lieu du nom de Peniel: car, dit-il, j'ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée. Le soleil se levait, lorsqu'il passa Peniel. Jacob boitait de la hanche. C'est pourquoi jusqu'à ce jour, les enfants d'Israël ne mangent point le tendon qui est à l'emboîture de la hanche; car Dieu frappa Jacob à l'emboîture de la hanche, au tendon."

Genèse 32:24-32

 

 

 

Voir les commentaires

Le Péché de l'homme

13 Janvier 2012, 22:24pm

Publié par Centre Évangélique Colonne de Vérité

"Job prit la parole et dit:

Je sais bien qu'il en est ainsi; Comment l'homme serait-il juste devant Dieu?

S'il voulait contester avec lui, Sur mille choses il ne pourrait répondre à une seule.

A lui la sagesse et la toute-puissance: Qui lui résisterait impunément?

Il transporte soudain les montagnes, Il les renverse dans sa colère.

Il secoue la terre sur sa base, Et ses colonnes sont ébranlées.

Il commande au soleil, et le soleil ne paraît pas; Il met un sceau sur les étoiles.

Seul, il étend les cieux, Il marche sur les hauteurs de la mer.

Il a créé la Grande Ourse, l'Orion et les Pléiades, Et les étoiles des régions australes.

Il fait des choses grandes et insondables, Des merveilles sans nombre.

Voici, il passe près de moi, et je ne le vois pas, Il s'en va, et je ne l'aperçois pas.

S'il enlève, qui s'y opposera? Qui lui dira: Que fais-tu?

 

Dieu ne retire point sa colère; Sous lui s'inclinent les appuis de l'orgueil.

Et moi, comment lui répondre? Quelles paroles choisir?

Quand je serais juste, je ne répondrais pas; Je ne puis qu'implorer mon juge.

Et quand il m'exaucerait, si je l'invoque, Je ne croirais pas qu'il eût écouté ma voix,

Lui qui m'assaille comme par une tempête, Qui multiplie sans raison mes blessures,

Qui ne me laisse pas respirer, Qui me rassasie d'amertume.

Recourir à la force? Il est tout-puissant. A la justice? Qui me fera comparaître?

Suis-je juste, ma bouche me condamnera; Suis-je innocent, il me déclarera coupable.

Innocent! Je le suis; mais je ne tiens pas à la vie, Je méprise mon existence. 

Qu'importe après tout? Car, j'ose le dire, Il détruit l'innocent comme le coupable.

Si du moins le fléau donnait soudain la mort!... Mais il se rit des épreuves de l'innocent.

 

La terre est livrée aux mains de l'impie; Il voile la face des juges. Si ce n'est pas lui, qui est-ce donc?

Mes jours sont plus rapides qu'un courrier; Ils fuient sans avoir vu le bonheur;

Ils passent comme les navires de jonc, Comme l'aigle qui fond sur sa proie.

Si je dis: Je veux oublier mes souffrances, Laisser ma tristesse, reprendre courage,

Je suis effrayé de toutes mes douleurs. Je sais que tu ne me tiendras pas pour innocent.

Je serai jugé coupable; Pourquoi me fatiguer en vain?

 

Quand je me laverais dans la neige, Quand je purifierais mes mains avec du savon,

Tu me plongerais dans la fange, Et mes vêtements m'auraient en horreur.

Il n'est pas un homme comme moi, pour que je lui réponde, Pour que nous allions ensemble en justice.

Il n'y a pas entre nous d'arbitre, Qui pose sa main sur nous deux.

Qu'il retire sa verge de dessus moi, Que ses terreurs ne me troublent plus;

Alors je parlerai et je ne le craindrai pas. Autrement, je ne suis point à moi-même." Job 9

Voir les commentaires

With all I am by Hillsong

9 Janvier 2012, 06:02am

Publié par Centre Évangélique Colonne de Vérité

 


 

Voir les commentaires

Le Chrétien doit être inventif

8 Janvier 2012, 21:22pm

Publié par Centre Évangélique Colonne de Vérité

"Tandis qu'il leur adressait ces paroles, voici, un chef arriva, se prosterna devant lui, et dit: Ma fille est morte il y a un instant; mais viens, impose-lui les mains, et elle vivra.  Jésus se leva, et le suivit avec ses disciples.

 Et voici, une femme atteinte d'une perte de sang depuis douze ans s'approcha par derrière, et toucha le bord de son vêtement.  Car elle disait en elle-même: Si je puis seulement toucher son vêtement, je serai guérie.  Jésus se retourna, et dit, en la voyant: Prends courage, ma fille, ta foi t'a guérie. Et cette femme fut guérie à l'heure même.

 Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef, et qu'il vit les joueurs de flûte et la foule bruyante,  il leur dit: Retirez-vous; car la jeune fille n'est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui.  Quand la foule eut été renvoyée, il entra, prit la main de la jeune fille, et la jeune fille se leva. Le bruit s'en répandit dans toute la contrée."Matthieu 9:18-26

 

 

 

"Anne se leva, après que l'on eut mangé et bu à Silo. Le sacrificateur Eli était assis sur un siège, près de l'un des poteaux du temple de l'Eternel. Et, l'amertume dans l'âme, elle pria l'Eternel et versa des pleurs. Elle fit un voeu, en disant: Eternel des armées! si tu daignes regarder l'affliction de ta servante, si tu te souviens de moi et n'oublies point ta servante, et si tu donnes à ta servante un enfant mâle, je le consacrerai à l'Eternel pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera point sur sa tête.

 

 

 

Comme elle restait longtemps en prière devant l'Eternel, Eli observa sa bouche. Anne parlait dans son coeur, et ne faisait que remuer les lèvres, mais on n'entendait point sa voix. Eli pensa qu'elle était ivre, et il lui dit: Jusques à quand seras-tu dans l'ivresse? Fais passer ton vin. Anne répondit: Non, mon seigneur, je suis une femme qui souffre en son coeur, et je n'ai bu ni vin ni boisson enivrante; mais je répandais mon âme devant l'Eternel. Ne prends pas ta servante pour une femme pervertie, car c'est l'excès de ma douleur et de mon chagrin qui m'a fait parler jusqu'à présent. Eli reprit la parole, et dit: Va en paix, et que le Dieu d'Israël exauce la prière que tu lui as adressée! Elle dit: Que ta servante trouve grâce à tes yeux! Et cette femme s'en alla. Elle mangea, et son visage ne fut plus le même. Ils se levèrent de bon matin, et après s'être prosternés devant l'Eternel, ils s'en retournèrent et revinrent dans leur maison à Rama. Elkana connut Anne, sa femme, et l'Eternel se souvint d'elle. " 1 Samuel 1:9-19

 

 

 

"Je demande à l'Eternel une chose, que je désire ardemment: Je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l'Eternel, Pour contempler la magnificence de l'Eternel Et pour admirer son temple.

Car il me protégera dans son tabernacle au jour du malheur, Il me cachera sous l'abri de sa tente; Il m'élèvera sur un rocher.

Et déjà ma tête s'élève sur mes ennemis qui m'entourent; J'offrirai des sacrifices dans sa tente, au son de la trompette; Je chanterai, je célébrerai l'Eternel." Psaumes 27:4-6

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>